Revue de Presse : Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez invite les Gilets jaunes à porter la contestation dans les entreprises

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez invite les Gilets jaunes à porter la contestation dans les entreprises. Et il accuse Emmanuel Macron de rester « dans sa bulle ».

« Il y a des choses à faire ensemble, à condition d’éviter des dérives racistes, antisémites, qui sont marginales mais qui existent », lance aux Gilets jaunes le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, dans un entretien à paraître demain dans notre journal. Il les invite aussi à recentrer leur lutte sur les questions sociales : « La mobilisation aux ronds-points, c’est bien, la mobilisation dans les entreprises, c’est mieux ».

Grand débat ? « Trop tard pour discuter »

Philippe Martinez ne participera pas au « grand débat » initié par le président, en réponse aux Gilets jaunes : « A chaque fois qu’il y a un problème, (Emmanuel Macron) promet d’écouter, et puis le naturel revient au galop… On a déjà donné : au niveau national, il est trop tard pour discuter ». Il appelle en revanche ses troupes à débattre « dans les territoires, au plus près des citoyens, sur l’emploi, les services publics, la SNCF ».

Macron « ne comprend pas la majorité des citoyens »

Les vœux télévisés du président n’ont pas satisfait, c’est un euphémisme, le leader de la CGT : « Macron est dans sa bulle, dans son monde, et ce que vit la majorité des citoyens, il ne le comprend pas ». Et il insiste : « Ce qu’on considérait comme des petites phrases malencontreuses, maladroites, c’est en fait sa façon de penser. Les dernières mesures sur les chômeurs sont symboliques de sa politique de président des riches : on ne touche plus à l’ISF, mais on fait la chasse aux chômeurs ! »

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.