Revue de presse : Grève des postiers de la Mayenne ce samedi 05 octobre 2019

Vous risquez de ne pas recevoir de courrier en Mayenne ce samedi 5 octobre. Les postiers du département sont en grève. Deux rassemblements sont prévus ce matin. Une cinquantaine de postiers est rassemblé devant le centre de tri de Bonchamp et une soixantaine devant le site d’Azé.

Les postiers de la Mayenne sont en grève ce samedi 5 octobre. Facteurs, agents de production et personnels d’encadrement se mobilisent. La CGT réclame l’arrêt des réorganisations qui selon le syndicat, détruisent l’emploi et dégradent les conditions de travail. Le syndicat veut aussi que toutes les positions de travail vacantes soient comblées. Deux rassemblements ont finalement eu lieu ce matin de 8 à 10 heures.

Plus de 50 postiers se sont mobilisés ce samedi matin devant le centre de tri de Bonchamp. Autre rassemblement prévu devant le site d’Azé zone de la Fougetterie avec une soixantaine de personnes. Le rassemblement prévu devant le site de Mayenne sur la zone du Terras a été annulé.

Une cinquantaine de rassemblés devant le centre de tri de pour réclamer l’arrêt des .

Ces postiers réclament notamment que toutes les positions de travail vacantes soient comblées. A Evron par exemple, les 14 facteurs doivent combler l’absence deux personnes, c’est donc un surplus de travail.

« On devrait normalement faire une heure de tri le matin mais on déborde déjà car il manque du monde donc on doit aller en entraide. A la tournée ensuite, là aussi il manque du personnel donc on doit distribuer dans des rues supplémentaires. C’est 45 minutes à 1 heure de plus« , explique Jérémy Beaupied qui y travaille depuis quatre ans.

Autre problème : la nouvelle organisation de la journée du facteur.  Il commence plus tard, termine plus tard et il a donc droit à une coupure le midi mais qui n’est pas suffisamment adaptée selon Michèle Blot. Elle est factrice de métier et secrétaire départementale de la CGT à la Fédération des Activités Postales et Télécommunications.

Une meilleure indemnité repas ?

« Le facteur est un itinérant, il peut se retrouver en pleine campagne à midi donc il n’a pas forcément un point de restauration. La Poste dit que si, mais ce sont parfois des restaurants à 10 ou 12 euros. La Poste donne un ticket restaurant mais le facteur participe sur ce ticket« , estime Michèle Blot.

Michèle Blot voudrait une indemnité repas plus « juste ». Selon elle, si la Poste met en place une restructuration et demande aux personnels de s’adapter, il faut une vraie compensation. Une rencontre avec la direction régionale de la Poste est prévue à Angers, le 21 octobre prochain.

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/greve-des-postiers-de-mayenne-ce-samedi-1570262921

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.